La fierté des couches lavables

Avec ma femme, mon Ecologirls favorite, nous avons à cœur de tendre vers le zéro déchet et nous nous sommes dit que l’arrivée de la petite ne nous ferait pas dévier de notre façon de vivre. Nous avons décidé de commander et d’utiliser des couches lavables ! Je dois vous raconter la fierté des couches lavables !

Tout a commencé par le visionnage de ce documentaire sur les « tampons hygiéniques ».

Nous nous sommes dit que potentiellement les couches jetables étaient faites dans les mêmes matières et procédés ultra-chimiques et non n’en voulions pas pour notre fille et notre planète ! Nous ne nous sommes pas trompés, il suffit de retrouver la vidéo de cet épisode d’E=M6.

Nous avons donc cherché des chiffres, pour comprendre et avoir un argumentaire à opposer aux personnes qui tenteraient de nous « tenter » pour les jetables…

Une infographie est plus parlante que des mots, n’est-ce pas ?

LA FIERTÉ DES COUCHES LAVABLES
Consommation énergétique de la production et l'utilisation des couches jetables VS couches lavables

Avantages / Inconvéniants

Le premier argument qu’on oppose aux couches lavables, c’est :

Beurk, ça n’est pas hygiénique !

Les couches jetables peuvent rester jusqu’à une semaine voir plus pour les propriétaires de grandes poubelles. Niveau hygiène, on repassera !

Les couches lavables composées de plusieurs parties : Insert + culotte, la première se lave dès qu’elle est sale (un lavage de 30 minutes, à froid en machine et c’est réglé), la seconde dès qu’une certaine odeur se fait sentir, en général 3-4 jours.

Vous allez me dire,

Le deuxième argument qu’on oppose aux couches lavables :

« Mais comment fais-tu avec le caca ? »

D’une, ce n’est pas parce qu’on touche du caca qu’on va être malade puis mourir. Effectivement, ce n’est pas très ragoutant. Si l’on ne veut pas toucher le caca, une brosse prévue à cet effet et le problème est réglé.

Franchement quand tu dis, un insert plein de caca, prend 2 minutes à être nettoyer sous l’eau avant le passage en machine et que tu le compares à l’impact écologique d’une couche jetable, pour nous c’est une immense fierté que d’utiliser ces couches !

Le troisième argument qu’on oppose aux couches lavables :

« J’ai entendu dire qu’il y a toujours des fuites avec les couches lavables... »

Selon les modèles et les marques, il y a des tailles qui correspondent au poids de l’enfant.

Prendre des tailles adaptées me semble être le Béaba…

Guide-Poids-Taille-Couches-Lavables
Guide selon le poids et la taille des couches lavables Hamac

Puis, il faut être à l’écoute de son bébé afin de détecter quand sa couche a besoin d’être changée. Pour la petite anecdote, la première semaine de la naissance, nous avions suffisamment d’inserts, mais seulement 3 culottes, nous avons donc dû utiliser quelques couches jetables écologiques, figurez-vous que c’est à ces moments-là que nous avons eu des fuites…

Ensuite, il faut AN-TI-CI-PER le niveau d’utilisation qu’on fait des couches lavables et donc le stock que l’on doit avoir à sa disposition :

A savoir, si vous voulez être à 100% d’utilisation, il faut prévoir minimum 6 culottes TE2 et 20 inserts lavables soit en coton bio, soit microfibre.

A savoir, si vous voulez être à 50% d’utilisation, il faut prévoir minimum 3 culottes TE2 et 10 inserts lavables soit en coton bio, soit microfibre à cela rajouté au moins 4 paquets de 20 couches écologique par semaine soit 80 couches jetées par semaine !

Notre rapport à la propreté

Dans un monde où l’on veut tout « aseptiser », où l’on veut cacher ce qui est sale, je trouve que le prix est bien trop élevé et que la planète ne permettra pas que nous continuions plus longtemps.

Le prix de l’aseptisation est complètement faux, hypocrite et très mal calculé.

Prenons des exemples :

Les voitures électriques :

  • Émission carbone réduite par rapport aux voitures classiques, mais impact écologique global équivalent.
  • Agriculture industrielle veut nettoyer les sols pour faire de la monoculture et contrôler la chaîne de A à Z… Pour quel résultat ? Augmentation exponentielle des problèmes de santé et perte de 80 % de la faune et la flore d’ici à 2050 !
  • Les couches jetables écologiques ? Parce que les lavables, beurk c’est caca, bah sincèrement quand tu sais qu’une couche met entre 450 et 500 ans à se décomposer et qu’il faut entre 3000 et 5000 couches par enfant, ça en fait de la crotte !

Aujourd’hui, c’est avec une immense fierté que nous utilisons des couches lavables HAMAC (culotte + insert) accompagné des lingettes lavables également !

Accompagnés d’un allaitement maternel, nous n’avons pas augmenté le poids de notre poubelle !

La fierté des couches lavables-HAMAC
Extrait de notre stock de couches lavables !
couches lavables 1
Bonus : Infographie des couches jetables VS couches lavables